ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
scouts 7ème dakar 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

Organisation du groupe

Une Meute fonctionne avec quatre sizaines, composées de six louveteaux chacun, dont un sizenier (le chef de sizaine) et un second, qui auront déjà un peu de responsabilités. Il y a en général quatre sixaine: les Blancs, les Bruns, les Gris et les Noirs. La pédagogie se sert du "Livre de la Jungle" de Rudyard Kipling, les chefs portant les noms des personnages du roman: Akela sera le chef de Meute, Baghera le 1er assistant, Baloo, Kaa et tant d'autres les autres assistants. Ils portent les noms de sages animaux de la Jungle, qui éduquent et jouent avec Mowgli. Le fonctionnement est basé sur une émulation par des aventures de la jungle telles que Kipling les conte, avec une saine loi qui est celle des animaux de la jungle (sauf des bandarlogs, qui sont des singes indisciplinés et qui cherchent à entraîner les louveteaux hors du droit chemin). 
 
Ils portent une chemise bleue ciel, et un short kaki, et leur insigne de promesse est le même que celui des scoutsLe monde de cet âge est donc celui du livre de la Jungle, et Mowgli est leur modèle: le jeune garçon débrouillard capable de s'adapter à tout, qui apprend de la Jungle et lui rend en retour. Les chefs organisent régulièrement des conseils avec leurs louveteaux, pour leur parler de leur progression: c'est le "rocher du conseil" 
 
Leur progression se fait sur 2 ou 3 ans. Au cours de la première année, ils vont prononcer leur promesse, une fois qu'il seront jugés prêts et après avoir passé des épreuves tout au long de l'année montrant leur progression. Ils auront aussi préalablement dû rencontrer personnellement l'aumônier de la Meute: un prêtre (appelé conseiller religieux).Une meute compte généralement 24 louveteaux répartis en sizaines: gris, brun, noir, tacheté, blanc 
Une fois la Promesse prononcée, le louveteau cesse d'être une "patte tendre" et devient comme tous les autres un garçon sur lequel les autres doivent pouvoir s'appuyer (la patte tendre est un peu plus choyée, même si elle ne s'en rend pas compte. Après la promesse, les même services que tous lui seront demandés (vaisselle, bois...) : il s'est engagé, et il aide généreusement, même quand cela tombe le mauvais jour. Mais sa progression continue, en travaillant à obtenir sa "preimère étoile" puis sa deuxième étoile". Normallement, arrivé à ce stade, le garçon est sur le point de monter à la Troupe (ce qui est parfois un moment douloureux, tellement la pédagogie de la Meute est basée sur la FAMILLE. L'enfant doit la quitter, et partir à l'aventure vers les grands, tout comme Mowgli.) 
 
LA TROUPE 
Une Troupe est constituée de patrouilles , avec 8 personnes maximum dans celle-ci (6 ou 7 est conseillé). Il existe une certaine hiérarchie dans la patrouille, du moins avec le CP (chef de patrouille) et le second, qui ont été désignés (pour le CP) ou accepté (pour le second) par les chefs de l'unité lors d'un conseil nommé "cours d'honneur". Cette hiérarchie a le rôle évident de responsabiliser les intéressés, tout en enseignants aux autres la confiance en leur aînés que les chefs ont jugé capables. Mais les postes à responsabilité ont aussi leurs inconvénients. 
Il est très fortement déconseillé pour une troupe d'avoir plus de 4 patrouilles (ce qui donne presque 30 garçons), et 4 est le bon chiffre à atteindre. La mission des chefs (ou cheftaine) est "d'éduquer les jeunes gens qui leur sont confiés en s'efforçant de faire grandir tous les aspects de leur personnalité, dévellopper le "maximum personnel" de chacun d'eux, les amener à réaliser progressivement leur unité de vie, en leur donnant le Christ comme modèle de vie humaine parfaitement accomplie et comme chemin vers le bonheur"  
Les scouts fonctionnent donc en patrouille dirigée par un "chef de patrouille", ou CP. Ces patrouilles portent le nom d'un animal ( Renard, Lion...), le "Totem de patrouille", qui sert à l'émulation des garçons, qui poussent régulièrement le "cri de patrouille". Le CP porte le fanion . Ce fanion est le symbole de sa charge: et il est à la fois utile, et pesant pafois... comme sa patrouille. L'ensemble des patrouilles forment une troupe, dirigée par une Maîtrise composé du chef de troupe et de ses assistants. Le chef de troupe a plus de 21 ans. Le CP a souvent autour de 16 ans, et il va s'occuper avec beaucoup d'attention de son nouveau "patrouillard", plus petit et plus faible que les autres. Le nouveau venu n'est pas encore scout tant qu'il n'a pas prononcé sa promesse. Il s'y attelle et se prépare en passant des "épreuves", que ses chefs signent et aident à passer. Ses épreuves sont là pour garantir une progression mais aussi un minimum de connaissance de la vie scoute qui permettront ensuite à tous de savoir qu'on peut compter sur lui: il est vraiment des nôtres, il est capable ! 
Après une entrevue avec le conseiller religieux (prêtre), le futur scout vit une veillée de Promesse, qui lui est consacrée entièrement (ils peuvent être 3 ou 4 en même temps), et où on l'aide à prier, à méditer sur sa promesse, à la comprendre, (ce qui est déjà en travail depuis longtemps) et où lui même fait part de ses réflexions, de manière solennelle. Puis on peut lui faire prononcer sa promesse. Cela se fera le soir, ou le matin, à des heures calmes, dans des hauts-lieux, qui évoque la beauté, (au pied de ruine, entouré de torches, d'une belle église de campagne isolée, au sommet d'un mont avec une vue magnifique...). Que le scout s'en souvienne avec plaisir ! L'insigne de la Promesse le fleur de lys stylisé sur le baobab qui est l'insigne officiel des SDS Dans sa promesse, le scout s'engage à servir aussi l'Eglise, et la promesse est rattachée au baptême.  
 
 
Une fois la promesse prononcée, il devient scout, et sa progression continue. Il prend un "poste d'action" au sein de la patrouille, et la patrouille lui fait confiance. (par exemple: cuisinnier, topographe, etc...). S'il ne prend pas sa tâche au sérieux, c'est toute la patrouille qui en pâtira, car personne ne peut le remplacer au pied levé. Il progressera personnellement en passant des badges d'aptitude (toute sorte de talents), et avec sa patrouille surtout, qui travaille à la réussite du grand camps de fin d'année. Le Chef de troupe donne les points faibles à travailler, les points fort dans lesquels il veut voir la troupe exceller (quand cela arrive). 
 
Le thème du grand camp est choisi en conseil des chefs (CDC), avec le chef (de troupe) et les assistants, et les CP, mais ce sont surtout ces derniers qui choisissent. Ils ont pour cela fait régulièrement des conseils de patrouille (CDP) avec leur patrouillards pour avoir leurs idées, et généralement pour résoudre les problèmes dans la patrouille, ou donner les directives et enjeux, ou pour la motiver avant un jeu. le CDC est le lieu fondamental de la vie de la troupe. Les CP ou le chef de troupe (le CT, quoi!) proposent des idées, des thèmes de jeu, des points de progression, des problèmes à résoudre, et aident les chefs dans leur souci pédagogique. Les CP sont impliqués, même si en dernier ressort, c'est le CT qui décide (mais cela ne marchera pas si ses CP ne le suivent pas!). un autre lieu important de la vie de troupe est la cours d'Honneur (CdH), conseil où l'on prend à part un scout, pour le féliciter, l'encourager, ou l'avertir d'un problème à résoudre rapidement. 
 
 
 
4 CP. Ils se retrouvent régulièrement pour trouver le moyen d'émuler leur patrouillards. 
 
 
la pédagogie est cependant surtout basée sur la patrouille. Le garçon qui progresse seul, sans faire progresser aussi sa patrouille se trouvera vite gêné, arrêté, et devra s'occuper de ses frères scouts. La pédagogie est la suivante: l'exemple donné aux plus jeunes par les plus vieux, la confiance réciproque, le souci du plus vieux pour le plus jeune et le souci de ne jamais cesser de progresser. 
 
 
Les Routiers 
 
Quand le scout atteint les 18 ans, il est souhaitable qu'il "monte à la route", pour laisser la place à d'autres CP à la troupe, ou simplement parce qu'il est en approche du monde adulte, et qu'il doit s'y préparer. L'uniforme change peu: il quitte la tenue verte leu pour une tenue grise, !) 
 
 
 
Une communauté est constituée d'équipes. Les Chefs d'équipes sont en fait des assistants au chef de Clan, car il n'y a plus vraiment de hiérarchie à ce niveau là du scoutisme. Pourquoi ? parce qu'à présent, chacun a un niveau de compétence de base relativement correct, (en général, mais toujours en progression), et apprend ainsi à ne plus attendre les instructions de la hiérarchie, mais à anticiper, agir de soi-même: il se prend en main. La spiritualité de la Route entraîne les routiers (et les guides aînées) sur les traces du Christ. L'accent est mis très sérieusement sur l'aspect spirituel des âmes qui font partie du Clan. Et le chef de Clan n'a pas la même autorité que le chef de Troupe: il est là pour aider, mais il est davantage là comme un grand un frère, donnant un exemple de vie d'adulte mûre et responsable. 
Les principaux moteurs de la pédagogies sont: 
- L'heure route (ou moment lumière): une heure par jour, un temps de méditation. Il peut passer à un temps de prière. 
- La marche : des pélerinages, de grandes randonnées dans la nature, pour se rapprocher de Jésus... 
- Des activité fortes: pour forger un caractère, se découvrir (ainsi que ses limites).... 
- Une vie de communauté: l'equipe n'est plus le lieu de désordres vaincus à coup d'ordres, mais une communauté où chacun sait qu'il a à faire de son mieux pour vivre avec les autres. 
 
La progression n'est plus basée sur les mêmes principes: il n'y a plus d'épreuve à passer, il n'y a plus de grands jeux, il n'y a pas de promesse (elle a été dite chez les scouts, et demeure pour la vie.) La progression ne va plus se faire selon un schéma proposé prêt à l'emploi. Les garçon sont regroupés en "équipes", et l'ensemble des équipes forment la communauté. La Maîtrise est constituée du chef de communauté, et de ses assistants qui sont en fait les chefs d'équipe. Mais ici le sens du chef n'a plus rien à voir avec ce qui se vivait à la Troupe. Les routiers peuvent très bien se passer de leur chef d'équipe, qui n'est un peu là que pour organiser, proposer des activités, répartir les rôles quand cela ne se fait pas tout seul,etc... Il n'a rien à enseigner cette fois, hormis le "style" de la route: basé sur l'initiative, le service, les grandes activités. Les activités sont plus sportives,et demandent plus de compétence Mais c'est à chacun de se prendre en charge, avec les autres s'ils le veulent, pour se préparer. Les Routiers sont souvent majeurs, ce qui explique la différence de pédagogie: on s'adresse à des adultes. 
 
 

 

(c) scouts 7ème Dakar - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 23.07.2006
- Déjà 5611 visites sur ce site!